Ronan KIRSCH

156771_471765799491_2096598_n_01
  • Accompagnement en résilience écologique
  • Éveil à la naturalité par l’observation naturaliste
  • Promotion de la protection de la nature au quotidien
 
Naturaliste, militant de la Protection de la Nature depuis 30 ans, spécialiste de l’écologie des chauves-souris d’outre-mer, Ronan KIRSCH a été dans une autre vie expert auprès de la ‘Species Survival Commission‘ de l’UICN, et chargé de projets “Grandes expéditions” au sein du Muséum national d’Histoire naturelle (Paris) dans le cadre d’un programme d’exploration de la biodiversité tropicale négligée.
Archipel de Guadeloupe, Guyane, Nouvelle-Calédonie, Vanuatu, Laos, Papouasie Nouvelle-Guinée, Guatemala, Îles Salomon, Zimbabwe, Sénégal, Malaisie, Australie, Pologne, Inde ou France métropolitaine…, il a pu constater les dégâts, mais aussi le formidable potentiel que l’être humain, dans sa diversité, porte intrinsèquement: sa connexion à la Nature dont il fait partie, parmi tant d’autres êtres vivants.

Il a opéré depuis un “retour a la terre”: potier nomade en milieu rural, attaché aux terroirs, à leurs habitants et aux liens naturels qu’ils préservent, il tente au quotidien d’appliquer la sobriété heureuse et la décroissance vers une résilience écologique qu’il appelle de ses vœux pour tous, en s’appuyant sur un réseau humain riche et cosmopolite. Car il s’agit d’un chemin joyeux et collectif !
 
Persuadé que l’éloignement artificiel de la Nature dans lequel nos sociétés “occidentales” nous maintiennent, est a l’origine de nombreux maux écologiques et humains, mais optimiste et résolument ancré dans une démarche d’avenir, Ronan souhaite contribuer à rétablir ce lien organique de la Nature avec l’Humain, comme réponse de fond aux crises écologiques, sociales, et économiques qui s’installent.

“La résilience écologique, ne prône pas le retour à l’âge de pierre. Il s’agit de regarder l’avenir avec intelligence et créativité en respectant tous les locataires de notre planète. C’est le seul chemin écologiquement, socialement et humainement possible”.